• Questions fréquentes
  • Discuter en ligne
  • Téléphoner
  • Envoyer un e-mail

Les bienfaits de l'allaitement

Un concentré de bien-être

Que ce soit pour sa santé, son immunité ou son équilibre affectif, votre bébé trouve dans l'allaitement maternel une source inépuisable de bienfaits pour prendre un bon départ dans la vie.

En donnant le sein à votre bébé, vous profitez aussi des multiples avantages de l´allaitement en récupérant plus rapidement après l'accouchement ou pour retrouver la ligne plus vite.

Un bénéfice mutuel

La première tétée : une rencontre essentielle

Dès l´accouchement, vous et votre bébé êtes prêts à cette grande rencontre que constitue la première tétée. Son réflexe de succion est immédiat : à peine posé sur votre poitrine, il cherche à téter.

Grâce à l´allaitement, votre bébé vous identifie tout de suite comme sa maman grâce à son odorat. En effet, une sécrétion de votre mamelon a la même odeur que celle du liquide amniotique dans lequel il a baigné pendant neuf mois.

Important pour l'équilibre affectif

L´allaitement maternel participe à la construction de la relation entre vous et votre bébé. Au fil des différentes tétées, votre relation s´enrichit avec des regards complices, des gestes de tendresse et des sourires que vous vous adressez l´un à l´autre.

Dans ces échanges, votre bébé voit un lien d´amour sans faille, de l´admiration, de la tendresse : tous ces éléments sont pour lui un puissant stimulant, qui lui donne une confiance absolue et un sentiment de sécurité indispensables pour l´aider, plus tard, dans sa découverte du monde.

La prolactine, "l'hormone maternelle"

La prolactine est une hormone fabriquée par l´hypophyse qui stimule les glandes mammaires. Sa production s´accélère juste après l'accouchement. C´est elle qui permet le déclenchement de la fabrication de votre lait dès la naissance.

Elle continue à être produite en grande quantité tant que vous allaitez, en réponse à la succion de bébé. Si vous n´allaitez pas, son taux redescend dans les semaines qui suivent l´accouchement.

Les bienfaits de l'allaitement pour les mamans

Qu'il s'agisse de récupérer plus rapidement après la naissance ou des bénéfices à long terme sur votre santé, l'allaitement contribue au bien-être des mamans.

Une récupération plus rapide après l'accouchement

Juste après la naissance, lorsque vous allaitez, vous secrétez une hormone particulière : l´ocytocine, qui va provoquer des contractions de votre utérus lors de la tétée. Ainsi, celui-ci va retrouver plus rapidement sa taille et sa tonicité d´origine. Ces contractions ne sont généralement pas très douloureuses, et elles ne durent que trois à quatre jours maximum.

Une aide pour retrouver la ligne

Votre organisme doit produire le lait : vos dépenses énergétiques sont donc plus importantes et vos réserves accumulées pendant ces neuf derniers mois sont davantage sollicitées.

L'allaitement protégerait contre certaines maladies

Certaines études* montrent que l´allaitement à long terme (entre 6 et 12 mois) aurait également un effet positif sur la santé de la maman. Il permettrait de réduire les risques de développer un cancer du sein, des ovaires ou de l´utérus.

L´ocytocine permet également une meilleure reminéralisation osseuse après l´accouchement. En clair, vous avez moins de risques de souffrir d´ostéoporose après la ménopause. Cette maladie des os touche une femme sur trois après 50 ans.

* Breast-feeding : ESPGHAN Commitee on Nutrition, Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition, 2009, ESPGHAN.

La sérénité

L´ocytocine favorise aussi votre détente et votre relaxation. Lors de la tétée, vous secrétez également des endorphines, les fameuses « hormones du bien-être ».

Les bienfaits de l'allaitement pour votre bébé

Dès la naissance, votre lait correspond aux besoins de votre enfant : un vrai cadeau de la nature qui l'aide à bien grandir !

Un aliment sur mesure

La composition du lait maternel évolue au fil des mois en fonction de l´évolution des besoins de votre bébé.

Les premiers jours, il ressemble à un fluide jaune orangé, épais et visqueux : c´est le colostrum, un concentré de protéines, de vitamines, de minéraux et d´anticorps. Puis, au bout de 5 jours, il se fait plus fluide : c´est le lait « de transition », riche en sucres et en graisses.

Sa composition particulière en protéines convient parfaitement au système digestif encore immature de votre bébé. Il est donc facilement digéré.

Le lait « mature », produit à partir du 15ème jour, continue ainsi d´évoluer au fil des mois selon le rythme de croissance de votre enfant.

Pour un départ en bonne santé

Les enfants nourris au sein sont moins sujets aux infections bactériennes et aux maladies classiques de l´enfance comme les otites, les rhino-pharyngites ou les gastro-entérites. Ils développent aussi moins d´allergies.

Cette protection joue aussi un rôle à long terme. Des études* ont montré que les bébés nourris au sein avaient moins de risques de souffrir, plus tard, de diabète, d´obésité, d´allergies ou de maladies cardiovasculaires. En l´allaitant, vous mettez toutes les chances de son côté.

*Breast-feeding : A Commentary by the ESPGHAN Committee on Nutrition, Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition, 2009, ESPGHAN.

Le secret de cette protection

Votre lait apporte à votre bébé les anticorps dont il a besoin et qu´il ne peut pas encore fabriquer tout seul. Jusqu´à un peu plus de 6 mois, ces anticorps maternels protègent votre enfant contre de nombreuses maladies. Puis, petit à petit, son système immunitaire se construit pour prendre la relève.

Grâce à votre lait, vous apportez aussi à votre bébé de bonnes bactéries : bifidobactéries et bactéries lactiques.

L'éveil du goût

En allaitant votre bébé, vous participez aussi à l´éveil de ses papilles. En fonction de ce que vous mangez, le goût de votre lait change.

Acides gras essentiels

Les acides gras essentiels ne sont pas produits par le corps de votre bébé. C'est grâce aux aliments que vous consommez qu'ils passent dans votre lait.

Quelle est la durée idéale de l'allaitement ?

L´OMS* recommande l´allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie d´un tout-petit.

* Organisation Mondiale de la Santé.