• Questions fréquentes
  • Discuter en ligne
  • Téléphoner
  • Envoyer un e-mail

Nos conseils pour l'allaitement

Des informations utiles pour allaiter en toute sérénité

Donner le sein à son enfant est une expérience naturelle qui peut parfois demander quelques connaissances pratiques, surtout au début. Contactez votre médecin pour obtenir des recommandations adaptées à votre situation.

Nos astuces

Allaiter votre bébé, surtout au début, peut demander quelques connaissances "techniques". Avec les bons gestes et les bons accessoires, tout devient simple et vous profiterez au mieux de ces moments.

Les bonnes positions pour allaiter

A la maternité, la sage-femme ou le personnel soignant vous expliquera en détail le bon positionnement de votre bébé au sein. À votre retour à la maison, si vous avez la moindre interrogation, n´hésitez pas à les recontacter.

L´allaitement est un vrai moment de complicité partagée. Pour en profiter au maximum, il faut que vous soyez tous les deux confortablement installés. Ainsi, votre bébé peut mieux téter, ce qui permet de stimuler votre production de lait et prévient les petits désagréments comme le mal de dos ou les mamelons douloureux.

Positions de la "Madone" et du "ballon de rugby"

La position la plus classique est celle de la « Madone ». Mettez bébé face à vous, son ventre contre le vôtre. Placez votre avant-bras contre son dos, posez votre paume sous ses fesses, et calez votre coude sur un accoudoir. Avec l´autre main, vous pouvez, si nécessaire, insérer votre sein dans sa bouche. Son menton devrait toucher votre sein et son nez, votre mamelon.

L'autre position souvent utilisée est celle du "ballon de rugby". Comme son nom l´indique, vous tenez bébé comme un ballon de rugby, sur le côté. Il est à califourchon sur votre flanc, à la hauteur de votre taille, et vous le maintenez avec le bras. Sa nuque repose dans le creux de la main opposée.

Vous pouvez bien sûr adopter d´autres positions que vous jugerez confortables. Dans un rocking-chair, en tailleur… tout est possible tant que vous et votre bébé vous sentez à l´aise.

Les bons accessoires

En vous équipant astucieusement, vous profiterez pleinement de ces instants avec votre bébé.

Vous pouvez choisir des vêtements conçus pour l´allaitement, avec des systèmes d´ouverture spéciaux : robes, tee-shirts, chemisiers…

Certains accessoires permettent également d'améliorer votre confort :

  • Le coussin d´allaitement, sorte de long polochon arrondi, permet de caler bébé dans la bonne position et de vous laisser les mains libres lors de la tétée.
  • Les coquilles ou coussinets d´allaitement, jetables ou lavables, permettent d´éviter les taches de lait sur les vêtements. Ils gardent aussi les mamelons au sec entre deux tétées, ce qui prévient les problèmes de crevasses.
  • Le soutien-gorge d´allaitement permet d´allaiter en toute discrétion, et de maintenir confortablement votre poitrine. Pour choisir la bonne taille, on vous conseillera généralement d´opter pour une taille au-dessus de celle que vous aviez au huitième mois de grossesse. Mais pensez à bien vérifier car cela n´est pas toujours le cas.

Les astuces pour être en confiance

Avec un peu de pratique, allaiter votre bébé au sein deviendra de plus en plus confortable et vous apprécierez encore davantage ces instants de complicité.

Voici quelques conseils et suggestions qui peuvent vous aider :

  • Un sein ou deux lors de la tétée ? L´idéal est de lui donner systématiquement les deux, mais rien ne vous empêche de faire autrement.
  • Allaitez des jumeaux ? C´est possible. L´allaitement simultané est pratique et rapide : adoptez la position "ballon de rugby" avec vos deux bébés face à face. Vous pouvez également les allaiter à tour de rôle, en commençant par le plus affamé.
  • Votre bébé rechigne un peu à téter ? Pas d´inquiétude, cela peut arriver. Chatouillez-lui la lèvre supérieure, ou faites-lui quelques petites caresses sur la joue. Lui parler doucement est aussi très efficace. Ne le forcez pas : c´est lui qui décide du moment où il a envie de boire.

Gardez ce qu'il vous faut à portée de main

Lorsque vous allaitez, mieux vaut avoir tout ce qu´il faut sous la main. À ne pas oublier : une petite bouteille d´eau (car allaiter donne soif), un lange, une petite couverture ou un coussin (classique ou d´allaitement).

Manger sainement

Pour le bien-être et la santé de votre bébé, il est important d'avoir une alimentation équilibrée et une hygiène de vie saine pendant l'allaitement.

Allaitement et alimentation

Vous vous demandez sûrement comment bien vous nourrir pendant l´allaitement. Sachez que le plus important est de manger équilibré, c´est-à-dire un peu de tout en quantité raisonnable :

  • Des fruits et des légumes, de saison de préférence.
  • Des protéines : viande, poisson, œuf. Une fois par semaine, mettez au menu un poisson gras (harengs, anchois, sardines, saumon…) : c´est excellent pour les apports en bons acides gras de votre lait.
  • Des produits laitiers : trois portions par jour, c´est idéal pour vous apporter le calcium dont vous avez besoin.
  • Des céréales, des légumineuses et des graines.
  • Des graisses en petites quantités, de préférence des huiles végétales pressées à froid.

Si vous mangiez ainsi pendant votre grossesse, continuez. Faites trois vrais repas par jour, et accordez-vous, si vous en ressentez le besoin, une petite collation après la tétée.

Contrairement à ce que l´on pourrait croire, il n´existe pas d´aliment interdit quand on allaite. L´ail, les épices ou le chou, par exemple, ne vous sont pas déconseillés. Leur goût un peu fort peut parfumer votre lait et ne dérangera pas votre bébé.

Il est également possible que l´on vous recommande des infusions à base de plantes supposées augmenter la production de lait (fenugrec, fenouil, anis, angélique…). Certaines maternités proposent par exemple des tisanes de fenouil aux jeunes mamans. Elles ont l´avantage de vous faire boire un peu plus pour rester bien hydratée.

Votre bébé a-t-il bu assez de lait ?

Estimer la quantité de lait maternel que votre bébé a consommé lors de la tétée n'est pas simple. Heureusement, certains signes vous permettent de comprendre s'il est rassasié.

Les signes à guetter

Lors de la tétée, votre bébé est calme, détendu et déglutit régulièrement ? C´est la preuve qu´il est en plein repas. S´il accélère légèrement le rythme de succion ou fait une petite pause avant de recommencer à boire, c´est normal aussi : c´est lui qui dicte son rythme et décide quand il en a assez. Autre signe qui ne trompe pas : vous trouvez sa couche mouillée cinq à six fois par jour. De votre côté, ce moment est agréable et vous ne ressentez aucune douleur. Après la tétée, vous devez constater que vos seins sont plus mous.

Certains signes doivent, au contraire, vous alerter. Votre bébé est agité, tendu ou déglutit rarement lorsqu´il est au sein ? Le nombre de tétées quotidiennes diminue brutalement ? Il pleure sans cesse ou vous semble moins tonique que d´habitude ? Votre bébé ne mange peut-être pas suffisamment. Dans tous ces cas, demandez conseil à votre pédiatre.

La courbe de poids de votre enfant est l´indice le plus important : surveillez-la régulièrement. Les trois premiers jours, les bébés peuvent perdre jusqu´à 10 % de leurs poids de naissance. Ensuite, ils en reprennent régulièrement. Si ce n´est pas le cas, et si vous constatez une « cassure » dans sa courbe, avertissez votre pédiatre.

Conseils pour des tétées réussies

Chaque bébé a son propre rythme. Il n´y a pas de nombre de tétées idéal. Seul votre bébé sait quand il a faim ou soif. Certains bébés s´alimentent rapidement en une dizaine de minutes, d´autres ont besoin de plus de temps. Votre bébé ne boit plus, il semble être aux anges ? C´est le signe qu´il est repu, vous pouvez arrêter la tétée.

Autre conseil : à chaque tétée, pensez à changer de sein. Pour vous y retrouver facilement, pensez aux moyens mnémotechniques : mettez par exemple un bracelet au bras correspondant au sein que vous venez de donner. Ou notez-le tout simplement sur un carnet ou sur une application de votre smartphone.

Reprendre le travail en continuant d'allaiter

Si vous êtes bien organisée, rien de vous empêche de continuer d'allaiter votre bébé si vous reprenez votre travail. Voici quelques astuces pour que votre bébé profite encore de votre lait.

De nouvelles habitudes

L´allaitement exclusif est recommandé jusqu´à 6 mois par les autorités de santé comme l´OMS* et l´ESPGHAN**. Vous pouvez aussi parfaitement continuer à allaiter plus longtemps, tant que vous et votre bébé le désirez. Il continue ainsi de bénéficier des bienfaits de votre lait.

Tirer votre lait et le conserver peut être très simple. Il se garde au réfrigérateur jusqu´à 3 jours dans un biberon parfaitement stérilisé. Pour le transporter, surtout l´été quand il fait très chaud, vous pouvez utiliser une glacière. Le lait maternel se conserve aussi au congélateur (entre – 18 °C et – 20 °C) pendant 4 mois.

L´autre solution est de poursuivre l´allaitement au sein le matin, avant de partir au travail, et le soir, en rentrant. L´allaitement maternel, même partiel, est en effet préférable au tout-biberon.

* Organisation mondiale de la santé.
** European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition

Le tire-lait

Le tire-lait est l´accessoire indispensable si vous reprenez le travail et souhaitez continuer l´allaitement exclusif. Il s´agit d´une pompe qui reproduit le mécanisme de succion exercée par votre bébé. Pensez à le tester quelques jours avant la reprise du travail.

Pour vous y retrouver dans les différents tire-lait présents sur le marché, sachez qu´il existe des modèles manuels ou électriques. Le premier, moins bruyant, vous permet de tirer votre lait discrètement ; le deuxième est un peu plus cher, mais plus simple à utiliser. N´hésitez pas à demander conseil auprès d´une puéricultrice, d´une conseillère en allaitement ou de votre pédiatre.

Tirer votre lait au travail

Vous pouvez tirer votre lait au travail, assurez-vous d´avoir un réfrigérateur à disposition pour garder votre lait au frais, et emportez avec vous un petit tire-lait manuel que vous pourrez utiliser (discrètement) dans un endroit isolé.

Pour réchauffer votre lait, évitez le four à micro-ondes car il peut entraîner des risques de brûlure. De plus, les propriétés immunitaires du lait maternel sont réduites s´il est porté à trop haute température. Passez-le simplement sous un jet d´eau tiède ou au bain-marie, sans trop le faire chauffer.

Allaiter en public

Allaiter votre bébé devant tout le monde vous gêne ? C´est normal, mais il existe des solutions pour être à l´aise. Choisissez d´abord un endroit calme, et à l´écart si vous en ressentez le besoin. Prévoyez des vêtements amples, que vous pouvez facilement ouvrir, et rabattre près du visage de bébé. Autre solution : utilisez un châle, pour vous protéger tous les deux des regards curieux.

Gérer les petits soucis de l'allaitement

L'allaitement est un moment intense en émotions mais parfois de petits problèmes peuvent survenir. Voici quelques conseils pour oublier ces éventuels tracas et profiter pleinement de cette parenthèse de bonheur.

Les problèmes courants chez le bébé

  • Votre bébé réclame sans cesse. C´est tout à fait normal au début : il n´y a donc pas de raison de vous inquiéter. Vous êtes tous les deux en plein apprentissage et votre bébé a besoin de temps pour trouver son rythme de croisière : cela peut prendre en moyenne 6 à 8 semaines ! En attendant, soyez patiente, restez à son écoute et surtout gardez confiance en vous.
  • Votre bébé refuse le sein. Cela ne signifie pas que votre lait ne lui convient pas. Votre bébé est peut-être simplement un peu perturbé en ce moment : vous avez peut-être changé de crème hydratante et il ne reconnaît plus votre odeur. Ou peut-être a-t-il un peu mal au ventre ? Dans tous les cas, ce refus est souvent passager et tout rentre dans l´ordre rapidement.

Les problèmes courants chez la maman

  • Les crevasses Ces petites gerçures sur les mamelons peuvent être très douloureuses. Pour les éviter, assurez-vous que votre bébé prenne correctement votre sein (le mamelon vers le haut du palais) et que sa bouche englobe une bonne partie de l´aréole. Veillez également à avoir une hygiène parfaite. Avant la tétée, lavez-vous les mains, puis vos mamelons. Séchez-les doucement à l´aide d´une compresse stérile. Répétez cette opération après chaque tétée. Vous pouvez également utiliser des coussinets jetables afin que vos mamelons restent bien au sec. Pour soulager les gerçures, appliquez une crème hydratante spécifique ou quelques gouttes de votre propre lait : c´est pratique, économique et très efficace. Si nécessaire, demandez conseil à votre médecin.
  • L'engorgement Votre sein est gonflé, dur et douloureux ? Il s´agit sûrement d´un engorgement, c´est-à-dire d´un trop-plein de lait dans la glande mammaire. Le seul traitement efficace est de stimuler son écoulement en multipliant les tétées ou en utilisant un tire-lait. Si la douleur est vraiment intense, vous pouvez prendre une douche chaude ou passer un gant chaud sur vos seins juste avant la tétée afin de les ramollir, en massant avec des mouvements circulaires. Après la tétée, appliquez des compresses froides. N´hésitez pas également à demander conseil à votre médecin.
  • La mastite Parfois, l´engorgement, s´il n´est pas résorbé, peut se transformer en mastite. Cette inflammation peut être très douloureuse et s´accompagner d´une fatigue intense. L´excès de lait doit être « vidé », soit en faisant téter bébé, soit en utilisant un tire-lait. Si les symptômes persistent et/ou si vous avez de la fièvre, consultez rapidement un médecin.